1. Pôle santé
  2. Accueil
  3. Actualité du Pôle Santé

Le diabète: nouvelles approches en recherche fondamentale et clinique avec Miriam Cnop

Publié le 28 février 2020 Mis à jour le 28 février 2020

Le docteur Miriam Cnop est endocrinologue à l’Hôpital Erasme, formée à la VUB et à l'University of Washington (Seattle), elle dirige le Centre de recherche sur le diabète de l’ULB. Avec son équipe, elle s’attache à mieux comprendre les diverses formes de diabète (types 1, 2 et formes monogéniques).

Le docteur Miriam Cnop utilise les dernières avancées en matière de cellules souches pour tester et proposer de nouvelles thérapies.

Les patients qui souffrent d’ataxie de Friedreich (une maladie neurodégénérative incurable, causée par un manque de la protéine frataxine) ont une prévalence de diabète élevée. Miriam a récemment montré que des médicaments antidiabétiques (les analogues du GLP-1) induisent une production de frataxine et améliorent ainsi la fonction des cellules déficientes. Ce traitement possède donc un potentiel thérapeutique jusqu’alors méconnu ! Cette découverte lui a valu la couverture de Journal of Clinical Investigation Insight (Janvier 2020).

L'image : cellules souches pluripotentes humaines induites qui se sont différenciées en "neurones sensoriels". Ces cellules ont été marquées avec les marqueurs spécifiques des neurones senseurs que sont le Brn3a (en vert) et la périphérine (en rouge). Comparées aux neurones sensoriels de témoins sains, les cellules de patients avec l'ataxie de Friedreich présentent un dysfonctionnement mitochondrial et un stress oxydatif.


Pour en savoir plus